Master Class 2014

La 11e édition de la Master Class, organisée par le Festival avec le soutien de la SACEM, a été dirigée par le compositeur Jean-Michel Bernard, avec la participation de Jean-Philippe Audin. Toujours constituée d’exercices de composition musicale sur des essais de films cultes, elle a permis à 10 jeunes compositeurs de réveler leur talent. Le ciné-concert, orchestré par Jean-Michel Bernard, a mis en exergue le fruit de leur travail avec pour cette édition une particularité majeure : leurs compositions ont été interprétées par de grands musiciens tels que Charles Papasoff, Laurent Korcia, Fifi Chayeb, Claude Salmieri, Jean-Philippe Audin, Eric Giausserand, Basile Leroux, Marc Chantereau...

LA MASTER CLASS DE JEAN-MICHEL BERNARD

« Cette année 2014 à Aubagne sera celle du changement, je l’ai voulu ainsi pour cette masterclass qui va être un excellent cru. Ainsi grande première, les participants vont écrire pour une formation de musiciens de très haut niveau et se retrouver ainsi dans les mêmes conditions que les compositeurs pour le cinéma, tous pays confondus lorsqu’ils vont finaliser leurs scores en studio, qu’il s’agisse d’un premier film ou même de John Williams !
Les extraits de films choisis à mettre en musique font partie pour certains du patrimoine du cinéma mondial et vont permettre au public de découvrir de nouvelles créations et visions musicales sur des images bien connues. L'idée est également de sensibiliser l’audience avec ce magnifique métier qu’est la composition de musique de film et ses créateurs et d’imaginer ce que sera l’avenir et la façon de l’aborder aussi bien techniquement qu'artistiquement. Le but de cette formation est de placer les jeunes compositeurs dans les meilleures conditions pour affronter à l’avenir un métier difficile ou l’art de savoir parler et de « se vendre » est aussi important que celui de savoir écrire les (bonnes) notes. Tout cela n’est pas souvent enseigné et le Festival International du Film d’Aubagne devenu aujourd’hui le plus important en France pour ce qui est de la musique, s’emploie à donner des chances supplémentaires à ceux qui sauront les saisir.
Je sais que je vais prendre un grand plaisir à conseiller et aider ces jeunes musiciens, ainsi que de revenir participer à ce beau festival qui a pris une place particulière dans mon cœur depuis l’année dernière. Les concerts liés à cette grande manifestation, «  Jazz for Dogs »  et la soirée spéciale musiques de films, seront la cerise sur le gâteau, avec notamment la présence de mes amis, les immenses compositeurs que sont Bruno Coulais et Francis Lai. »

JEAN-MICHEL BERNARD

jmb-article

Jean-Michel Bernard débute le piano à 2 ans, obtient ses premiers prix au conservatoire à partir de 14 ans et la licence de concert à l’École Normale de Musique de Paris en 1981. À 19 ans, il enregistre avec le Royal Philharmonique Orchestra de Londres et parallèlement continue de mener sa carrière de musicien de jazz.
Sa carrière de compositeur commence à 16 ans avec le dessin animé, puis avec France Inter (directeur musical de "L’Oreille en coin" de 1987 à 1991), compositeur des émissions de Claude Villers pendant 10 ans (" Marchand d’histoires", "Les routes du rêve ", "Je vous écris", etc...).
Il collabore avec Lalo Schifrin, Ennio Morricone, Zubin Mehta entre autres, et rencontre Ray Charles en 2000 qu’il va accompagner au sein de son quartet en tournée mondiale pendant les 3 dernières années de sa vie (album " Ray Charles live in Melbourne 2003") tout en assumant ponctuellement le rôle de chef d’orchestre, compositeur et arrangeur. Le travail de Jean Michel Bernard pour le cinéma prend de l’ampleur de par sa collaboration avec le réalisateur Michel Gondry.
En 2000, il compose les chansons du film "Human nature". En 2006, il compose la bande son de "La Science des rêves" de Michel Gondry (avec Gael García Bernal, Alain Chabat, Charlotte Gainsbourg), sorti en mars 2006, sélectionné aux festivals de Sundance et Berlin 2006, dans lequel il joue également le rôle d’un policier mélomane. Pour son travail, il est nominé aux prestigieux World Soundtrack Awards en 2007 et remporte le prix France Musique/UCMF au festival de Cannes la même année. En 2008, il signe les partitions musicales des films "Soyez sympas, rembobinez" de Michel Gondry, ainsi que " Ca$h " d’Éric Besnard et " L’Emmerdeur " de Francis Veber. En 2010, Fanny Ardant lui confie la musique de son film "Chimères absentes", puis suivent en 2011 "Qui a envie d’être aimé" d’Anne Giafferi, "Bienvenue à bord" d’Eric Lavaine, "Paris-Manhattan" de Sophie Lellouche avec Woody Allen, et "Hugo Cabret" de Martin Scorsese.
Plus récemment, il signe la musique du premier film de Fanny Ardant, "Cadences obstinées", qui prendra l’affiche en janvier prochain ainsi que "The Love Punch" de Joel Hopkins dont la sortie est prévue en juin 2014. Le nouvel album "Jazz For Dogs" concocté par Kimiko Ono et les compositeurs Jean-Michel Bernard et Charles Papasoff sera disponible dès ce printemps, en avril 2014.

LES COMPOSITEURS PARTICIPANTS
  • Benjamin Ribolet : violon, piano guitare, basse électrique, percussions
  • Eloi Ragot : piano, guitare, trompette, ukulele, glockenspiel, piano-jouet
  • Nicolas Seguy : piano, guitare, basse, melodica, claviers
  • Antoine Duchene : violoncelle
  • Valentin Lafort : guitare, banjo, basse
  • Sabrina Duval : piano
  • Ghislain Leclant : piano
  • François Liétout : piano
  • Benjamin Rando : piano
  • Quentin Fouquet : batterie, guitare, percussions

Sacem logo vertical CMJN